La citadelle de l’indépendance

La ville de Rachaya el Wadi, située au sud de la Békaa, à 1350 mètres d’altitude, a gardé son architecture traditionnelle. Elle abrite une forteresse dans laquelle les émirs Chéhab vécurent au XVIIIe siècle. Transformée en prison par les autorités françaises lors de l’occupation du Liban, le président de la République Libanaise, Béchara El Khoury, le premier ministre Riad el Solh ainsi que d’autres ministres y furent détenus. Libérés le 22 novembre 1943, cette date deviendra celle de la fête nationale du Liban. Pour célébrer leur pays et son indépendance, c’est à Rachaya el Wadi que les élèves de 4ème et 3ème ont passé la journée du 17 novembre. Ils y ont visité la forteresse, écoutant avidement les informations historiques partagées par leur guide ; ensuite, ils se sont baladés dans les vieux souks du village, dans le but de se prélasser un peu ; puis ils ont rendu visite à l’armée libanaise pour les remercier de leur dévouement inconditionnel à leur patrie. Plus tard, ils ont visité un pressoir de mélasse de raisin, et ont eu l’occasion de s’en procurer, avant de déjeuner dans un restaurant de la région, profitant de la bonne mezzé libanaise. Une journée pour fêter son pays, son Histoire, ses racines !

This slideshow requires JavaScript.