Projet éducatif

L’objectif du Collège Melkart est de garantir aux jeunes qui lui sont confiés le savoir, le savoir-vivre et le savoir-être. Ce projet éducatif vise essentiellement l’épanouissement général de la personnalité de l’élève, le développement de ses dons, de ses aptitudes mentales et physiques, et l’affermissement de ses valeurs morales et humaines.

Un esprit

Pour répondre au vœu de la fondatrice du Collège, les éducateurs se doivent d’être à l’écoute des élèves afin d’être en mesure de les guider, de canaliser et d’ordonner leurs énergies et leurs passions :

* Favoriser le dialogue, tout en restant ferme et rigoureux, la fermeté et la rigueur étant à la base d’une éducation cohérente et sécurisante.

* Développer la créativité, l’esprit critique et l’esprit d’initiative chez les élèves.

Une politique 

Ce projet éducatif ne peut se réaliser et cet esprit ne peut être acquis sans une formation à la fois intellectuelle, morale et civique, et sans une éducation humaniste authentique visant à faire de chaque élève un bon citoyen du Liban d’abord, du monde ensuite.

Cette politique éducative se base sur un enseignement individualisé et sur un suivi personnalisé garantissant ainsi une évolution saine de la personnalité de chaque élève.

Un programme

Les cours dispensés préparent les élèves aux examens officiels libanais et français (brevet et baccalauréat). Aussi, l’enseignement est-il bilingue et biculturel.

* La langue arabe est la langue officielle du Liban. Véhiculant la culture et le patrimoine du pays, elle est enseignée en tant que langue maternelle et elle est utilisée comme langue d’enseignement d’une partie des matières du programme national.

* La langue française est enseignée comme langue seconde. Elle est la langue d’enseignement d’une grande partie des matières des deux cursus libanais et français et véhicule, en tant que langue et littérature, une éducation humaniste fondée sur des valeurs universelles : respect des droits de l’homme, formation de l’esprit critique, ouverture sur le monde, etc.

* La langue anglaise est enseignée comme langue vivante essentielle à partir de la classe de CP, qui correspond au début du cycle 2 du programme français et au début du cycle 1 du programme libanais (EB1). Sa maîtrise est devenue indispensable en ce siècle de technologie et de mondialisation. Elle permet aux élèves de poursuivre avec succès leurs études supérieures.

* La langue espagnole est enseignée comme langue vivante, à partir de la classe de 5ème, à tous les élèves étrangers ou dispensés légalement du programme libanais. 

Dans le cadre du double cursus, le Collège assure aux élèves une double orientation, littéraire et scientifique. Pendant que la culture littéraire les sensibilise aux subtilités des langues, aux courants artistiques des différentes époques, aux concepts philosophiques de base, aux connaissances historiques, géographiques et économiques indispensables de nos jours, la culture scientifique leur permet d’acquérir les connaissances scientifiques et mathématiques fondamentales ainsi que la logique et la rigueur du raisonnement, et de maîtriser la manipulation du matériel informatique et de celui du laboratoire. Ce n’est que dans les deux dernières années du Cycle Terminal que les élèves sont orientés soit vers la série littéraire (L), soit vers la série économique et sociale (ES), soit vers la série scientifique (S), avec leurs spécialités respectives.

Une progression

Pour mieux accompagner les élèves dans leurs cursus scolaires tels que fixés par les instructions officielles libanaises et françaises, l’enseignement dispensé au Collège est organisé selon des cycles de trois années. À la dernière année de chaque cycle (école et collège), les objectifs et compétences respectifs seront validés afin de pouvoir passer au cycle suivant.

Le premier degré (école)

– Cycle 1 des apprentissages premiers (PS, MS et GS) : scolariser, socialiser, apprivoiser l’expression orale en français et en arabe…

– Cycle 2 des apprentissages fondamentaux (CP, CE1 et CE2) : intérioriser le « vivre ensemble », mettre en place lesstructures des apprentissages de la lecture, de l’écriture, du calcul et de l’anglais, découvrir le monde et la nature… 

– Cycle 3 des approfondissements (CM1, CM2 et 6ème) : consolider et approfondir les apprentissages précédents, maîtriser avec rigueur les compétences exigibles en fin de cycle.

Le second degré (collège et lycée)

– Cycle 4 de consolidation (5ème, 4ème et 3ème), niveau collège (avec la classe de 6ème) ou cycle complémentaire  :  asseoir les diverses compétences des différentes matières et les ouvertures interdisciplinaires, valider les acquis précédents avec l’échéance du brevet libanais (obligatoire pour tous les élèves libanais non dispensés de l’apprentissage de la langue arabe) et du brevet français (obligatoire pour les élèves français, étrangers ou libanais munis d’une dispense légale du programme libanais).

– Cycle d’orientation (2nde, 1ère et Terminale) : niveau lycée de l’enseignement général ou cycle secondaire.

  • Classe de détermination (2nde) : année charnière où l’élève commence à élaborer un projet personnel lui permettant de choisir les enseignements de spécialité les mieux adaptés à ses souhaits et à ses capacités. La réforme du bac français (BAC 2021) débute dès la rentrée de septembre 2018 en classe de 2nde.

  • Cycle Terminal (1ère et Terminale) : avec les trois séries de base (L, ES ou S), sachant qu’en classe Terminale l’élève choisit la spécialité le préparant directement aux études supérieures qu’il aurait choisies.

Un accompagnement

* Un professeur de l’équipe pédagogique de la classe est nommé professeur principal. Il est l’interlocuteur privilégié des élèves. Avec le soutien du Préfet, il assure la liaison directe entre les élèves de la classe, les enseignants et la Direction. Il aménage une heure de vie de classe chaque mois (ou au besoin) pour les débats et les discussions. Il initie les élèves à la démocratie et au dialogue à travers l’élection des délégués. Il est lui-même délégué de ses collègues auprès des élèves et de la Direction. 

* Le Collège met à la disposition des élèves un Centre d’Information et d’Orientation (CIO) pour mieux les accompagner dans leur cursus scolaire et qui leur procure tous les documents relatifs aux études supérieures au Liban et à l’étranger. Des tables rondes y sont organisées avec des professionnels de plusieurs universités ou de divers corps de métiers ainsi que des entretiens individuels avec des conseillers pédagogiques spécialisés.

* Le Collège met à la disposition des élèves un centre de documentation et d’information (CDI et BCD), une salle informatique, une liaison Internet permanente (Wifi) et des laboratoires pour les travaux pratiques et les expériences scientifiques.

* Le Collège met à la disposition des parents (et des élèves aussi) une application Collège Melkart sur Smartphone, leur permettant de suivre de près et en temps réel, le travail de leurs enfants (agenda et notes) et de communiquer directement avec le corps enseignant et la Direction.

* Le Collège sensibilise les élèves à la spiritualité, à travers des rencontres avec l’aumônier du Collège et une initiation à l’histoire des religions (niveau école). Par ailleurs, des cours d’éducation civique et morale sont proposés dans toutes les classes et les élèves sont sensibilisés à l’engagement social et au scoutisme.

* Le Collège accorde enfin beaucoup d’importance à l’éducation physique et sportive (EPS) et aux différentes activités culturelles et socioculturelles, indispensables à l’épanouissement des jeunes.

Une évaluation

* L’évaluation formative des élèves se fait en cours d’apprentissage et à travers des travaux, des exercices, des tests, en classe et/ou à la maison, mettant les élèves dans des situations leur permettant de vérifier leurs acquis, de repérer leurs lacunes et d’y remédier.

* Les évaluations sommatives des élèves se font à travers des contrôles continus et 2 examens semestriels pour le second degré.  

Pour le premier degré 

Les élèves sont évalués selon des compétences bien précises dont le résultat est communiqué aux parents à la fin de chaque trimestre. Pour des raisons pédagogiques évidentes, à partir de l’année scolaire 2018-2019, il n’y aura plus de bulletins de notes en CE1, en CE2 et en CM1, ni d’examen final : les évaluations chiffrées ne reflètent pas les réelles acquisitions des compétences exigées. En classe de CM2, en plus du livret des compétences, trois bulletins de notes consignent les résultats des contrôles continus et l’examen final est maintenu en préparation à la classe de 6ème.  

Pour le passage de classe, les compétences exigibles dans les matières de base doivent être acquises. Une validation de fin de cycle est demandée à la fin du CE2.

Pour le second degré 

L’année est partagée en deux semestres. Au cours de l’année, les parents reçoivent trois bulletins, consignant les résultats des tests et contrôles continus au cours d’un cycle de travail de sept à huit semaines. Ces notes sont accompagnées des coefficients des différentes matières, des moyennes de la classe et de la moyenne générale de l’élève. Chaque bulletin porte une appréciation du professeur principal ou une observation éventuelle du responsable du cycle, résumant le travail et l’attitude générale de l’élève. Le bulletin de chaque examen semestriel est accompagné des appréciations générales de tous les professeurs ainsi que de la Direction. Pour le calcul de la moyenne annuelle de l’élève, un bulletin de contrôles continus est compté sur 20 et un semestriel sur 40. 

Pour les classes de 1ère et Terminale, deux bulletins sont prévus ainsi que deux bacs blancs  

L’élève doit obtenir une moyenne annuelle d’au moins 10/20 pour passer en  classe supérieure.

«N’oublions pas : un livre, un stylo, un enfant et un enseignant peuvent changer le monde. »

 Malala YOUSAFZAI 
 Prix Nobel de la paix