” L’important ce n’est pas d’être grand, c’est d’être à la hauteur “

En début d’année nous avons pris conscience du capital du Collège Melkart ; ses incommensurables points forts et l’importance de continuer à perfectionner, optimiser et améliorer pour continuer à être à la hauteur.

Un petit rappel :

Le Collège Melkart est une petite entreprise familiale à échelle humaine à l’abord simple, doté d’une autonomie permettant des actions rapides et réalisables.

Le Collège Melkart est homologué et vert. Il certifie son excellence académique et assure un encadrement professionnel impliqué, une attention personnalisée et un accompagnement continu pour un nombre d’élèves volontairement réduit. Ces derniers deviennent des apprenants motivés travailleurs et disciplinés, n’hésitant pas à prendre la parole en classe, gardant l’ambiance à la fois studieuse et conviviale, propice aux études ; nous parvenons à maintenir une rigueur sans pesanteur malgré la conjugaison des exigences des deux systèmes éducatifs, français et libanais.

Cependant, si nous sommes fiers de citer les principaux atouts du Collège, nous ne pouvons oublier l’obligation qui est la nôtre de les renforcer et de les multiplier.

Pour confirmer son statut d’école Niche, le Collège a décidé de se mettre à nu et de se lancer dans la Démarche qualité, une démarche mise en place par le Centre International des Etudes Pédagogiques (CIEP), opérateur du ministère chargé de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et opérateur partenaire du ministère des affaires étrangères et du développement international.

La Démarche qualité, telle que présentée par Monsieur Pierre-Yves Roux expert en Démarche qualité du CIEP, est une démarche collective qui consiste, à se donner un référentiel de qualité, profil idéal de l’établissement, et à agir en vue de rapprocher son établissement de cet état souhaité.

            L’établissement mobilise sa communauté éducative pour entreprendre l’autoévaluation qui consiste à comparer l’établissement tel qu’il est à l’image idéale qu’on s’en fait et à dégager les points forts et les points perfectibles de ce dernier. Deux ou trois de ces points perfectibles seront considérés comme objectifs prioritaires de l’action collective prochaine. Cette Démarche qualité est un processus circulaire, continu, puisqu’après la phase de réalisation des objectifs prioritaires, on reprend l’autoévaluation pour dégager à nouveau d’autres points perfectibles qui méritent d’être traduits en objectifs prioritaires. Et le cycle continue.

 

Expertise interne

Au moment du lancement, lors de l’Assemblée générale le 11 septembre à l’Université Saint-Joseph, le projet est présenté à la communauté éducative réunie, comme une invitation à participer à une gestion collective de l’établissement. A leur tour, les membres de cette communauté ont pris conscience de leur responsabilité face à leur établissement, de leur nécessaire implication dans cette action collective à laquelle ils sont conviés, de la variété des domaines à évaluer, mais aussi et surtout de l’étroitesse de la vision qu’ils ont habituellement de leur établissement.

Répartis en 11 groupes, les membres de la communauté éducative découvraient la complexité de l’évaluation objective qu’on attendait d’eux : il leur était demandé de mettre de côté leurs propres jugements évaluatifs concernant leur établissement et de suspendre leur tendance à émettre des jugements spontanés. Chargés d’évaluer un domaine particulier traduit en un certain nombre d’indicateurs, les membres de chaque groupe étaient invités à commencer par préciser, pour chaque indicateur, les indices objectifs leur permettant de formuler un jugement sur le degré de conformité de l’établissement.

Comme on peut l’imaginer, chaque indicateur donnait lieu à de longs échanges avant que les membres ne parviennent à choisir les indices qui seraient définitivement retenus. Ainsi, en même temps qu’ils découvraient la complexité de leur tâche, prenaient-ils conscience de la tendance naturelle des humains à formuler, à propos de tout, des évaluations rapides et non fondées.

 

Expertise externe

Après avoir répertorié les différents points perfectibles prioritaires retenus par la communauté éducative, c’est autour de M. Pierre-Yves Roux, expert en Démarche qualité du CIEP de faire son évaluation pendant 3 jours.

Les 14, 15 et 16 Janvier, Monsieur Roux s’est entretenu avec tous les membres de la communauté Melkart ; parents, élèves, enseignants, coordinateurs, responsable de cycle et Direction. Il a fait le tour de l’établissement en se donnant pour priorité l’observation des classes. Cette visite lui a permis de voir d’un œil extérieur objectif le fonctionnement de l’établissement et de repérer ses points perfectibles indépendamment de l’auto évaluation faite en amont par la communauté Melkart.

Travail circulaire continue

En effet, c’est en croisant les regards interne et externe que l’on peut de façon objective mais également réaliste, identifier les points pouvant représenter les priorités à venir qu’il conviendrait ensuite de décliner dans le cadre d’un plan d’action pluriannuel sous forme de projet d’établissement. Ce dernier dessinera la feuille de route pour les 3 années à venir.

Il est clair que le travail de perfectionnement est un travail perpétuel et surtout de longue haleine qui s’alimente au fil des ans, au fil des générations.

Ce projet de Démarche qualité a réalisé l’objectif principal pour lequel il a été conçu : inscrire le Collège Melkart dans un processus continu d’autoévaluation. Cependant, au-delà de cet objectif, il a obtenu le passage à une démarche participative de gestion de l’établissement, il a créé une ambiance de collaboration entre tous les membres de la communauté éducative et, il a surtout inscrit les éducateurs qui s’y sont impliqués dans un processus continu de formation et d’autoformation.

This slideshow requires JavaScript.