Pour un cœur qui bat

1% de la population mondiale naît avec une malformation cardiaque. Au Liban, cela représente 600 enfants par an. Les chances de survie sont de 95% si la maladie est détectée à temps. Par contre, le traitement peut aller de la simple prise de médicaments à la chirurgie, et le coût de l’hospitalisation peut s’élever à 5000 $. De nombreuses familles libanaises n’ont malheureusement pas les moyens de soigner leurs enfants.

« Heartbeat – La chaîne de l’espoir » est une association humanitaire dont la mission est de traiter les enfants qui souffrent de maladies cardiaques, grâce à une technologie chirurgicale des plus avancées. Pour lever des fonds, l’association organise un concert chaque année.

Le 8 novembre, des membres de « Heartbeat » ont visité les élèves du Collège, pour les sensibiliser à leur cause, et leur ont distribué de petites tirelires en carton qu’ils rempliront avec une partie de leur argent de poche. Les tirelires seront ensuite déposées dans une boîte géante, qui sera envoyée à la « Banque Audi ».

Chacun de nous peut faire une différence, si minime soit-elle… Chacun de nous peut contribuer à sauver un enfant malade…

This slideshow requires JavaScript.