Un cœur qui bat

Rémy Rebeiz avait 20 ans quand il est décédé, suite à un arrêt cardiaque soudain (ACS), provoqué par une condition congénitale appelé « Syndrome du QT Long ». L’ACS est un dérèglement génétique héréditaire de l’électricité du cœur qui est pire que l’arrêt cardiaque, car il ne possède aucun symptôme précurseur. Il touche principalement les jeunes de 12 à 35 ans, et quand il se manifeste, il est déjà trop tard. Suite au décès de ce jeune homme qui avait un avenir très prometteur, la fondation « Remy Rebeiz Young Heart » a été fondée. Sa mission est de sauver la vie de jeunes adultes qui présentent des anomalies du rythme cardiaque, en sensibilisant le grand public, en faisant passer des électrocardiogrammes pour détecter et prévenir un éventuel problème, en donnant des cours de réanimation en coopération avec la Croix Rouge Libanaise et en s’assurant que le matériel nécessaire de premiers soins soit disponible dans tout milieu éducatif, sportif et public.

Le 24 novembre, des membres de la fondation ont rencontré les élèves des classes de 5ème à la terminale. Ils ont raconté l’histoire émouvante de Rémy et ont parlé de leur mission et de l’importance d’un dépistage précoce de toute anomalie. Puis Mme Lamiss Houry a partagé son expérience dans un témoignage très touchant : en 2014, sa fille Lina avait été la première jeune personne à être sauvée, après la découverte d’une anomalie lors d’une journée gratuite de dépistage à laquelle la jeune fille avait participé avec son équipe de Basket Ball. Après la séance d’information, une de nos élèves de 14 ans, particulièrement émue, a même demandé si elle pouvait aider en faisant du volontariat. Finalement, les membres de la fondation ont fait passer aux 241 élèves présents un dépistage par électrocardiogramme. Nous remercions vivement les volontaires et la fondation « Remy Rebeiz Young Heart » pour le temps et l’énergie qu’ils nous ont accordés !   

This slideshow requires JavaScript.